Accueil » Articles » Une brasserie de légende

Une brasserie de légende

De visite pendant ces vacances de février, nous sommes allés à la rencontre de la brasserie de St Mars la Brière, pour découvrir leurs produits. Nous avons été gentillement reçu par Mickaël qui a pris le temps de répondre à nos questions et nous a expliqué d’où lui est venu l’idée d’entrer dans le monde du brassage.

Originaire de St-Mars-la-Brière, c’était pour lui une évidence de rester dans la région et après des années en papeterie, il souhaitait se reconvertir dans quelque chose qui lui tenait à coeur. Peu satisfait de l’offre industrielle et pris de passion pour l’artisanat, c’est ainsi que l’idée a fait son cours et après quelques tests et une formation à Nancy, la brasserie ouvrait ses portes en avril 2018.

La  bière appelée la Velue vient d’une légende autour de l’Huisne qui raconte l’histoire d’un monstre qui détruisait les fermes et qui, en plongeant dans l’huisne, inonda toutes les cultures des fermiers. Ce monstre fut nommé la Velue. Et c’est en clin d’oeil à cette histoire que la marque des bières de la brasserie de Saint Mars fut nommée. De plus, la brasserie fait partie de la confrérie de la Velue, un ensemble de producteurs artisanaux aux couleurs de la Velue.

Pour commencer notre visite, Mickaël nous a fait part des grandes étapes de la création de sa bière  :

1- On mélange de l’eau chaude et du malt (3 à 4 type d’orge par bière pour les bières de la velue) et l’on garde le mélange à un degré précis pendant 1h30

2- On sépare le grain et le jus sucré et on rince à l’eau chaude jusqu’à atteindre le bon degré d’alcool

3- On porte le tout à ébullition avec les ingrédients qui vont donner l’amertume et les goûts (houblon, écorce d’orange, épices, etc…) pendant une heure

4- On pré filtre le tout, on refroidit rapidement à 20° puis on ajoute la levure

5- Viennent ensuite 3 semaines de fermentation (à la brasserie de Saint Mars, le Co2 est gardé, on en reparlera plus tard) 

6- On passe à la mise en bouteille de la bière qui est ensuite mise à -2°

7- On finit par le rinçage des cuves et le nettoyage

Cuves de fermentation

Pourquoi le Co2 est gardé pendant la fermentation et pas créé après embouteillement comme le font les autres brasseries ?

Habituellement, les brasseurs créent le Co2 directement dans la bouteille en y ajoutant du sucre. Ainsi, après 2 – 3 semaines de fermentation, le sucre va générer du Co2. Mickaël quant à lui, a décidé de garder le Co2 généré pendant la fermentation en cuve pour obtenir une bière complète directement après les 3 semaines de fermentation. Même si le matériel pour réaliser ce genre de processus est plus cher, Mickaël y trouve un réel confort de travail. En effet, il n’a pas besoin de calculer la quantité de sucre à mettre, il a une cuve en moins à nettoyer (celle qui pourrait servir à mélanger le sucre et la bière) et sa bière est prête plus tôt car elle n’a pas besoin d’une seconde fermentation en bouteille. De plus, ce gain de travail, pour lui qui est tout seul à brasser sa bière est un réel gain de temps et d’énergie.

Pourquoi utiliser un type différent de bouteille ?

La plupart des bières sarthoises sont embouteillées dans des bouteilles dites “long neck”. Ces bouteilles sont réutilisables mais tous ne les recyclent pas. Mickaël, quant à lui, a décidé d’utiliser des bouteilles dites “Steinie” qui sont nettoyées puis réutilisées. En effet, en plus d’avoir une démarche biologique pour créer ses produits, il souhaite aussi avoir une démarche écologique. Et cela passe aussi par le fait de limiter la création de bouteille, le transport ou encore le packaging des bouteilles pour éviter d’avoir une empreinte carbone importante.

Bouteille « Steinie »
Bouteille « long neck »

Quels sont les prochains objectifs de la brasserie ?

Le nouveau projet qui va bientôt être mis en oeuvre est la production de soda et de limonade bio. 

L’enjeu pour la brasserie sarthoise est maintenant d’augmenter sa production et de trouver de nouveaux locaux dans le but de pouvoir stocker de nouvelles cuves et d’ouvrir un bar qui accueillerait des artistes et qui mettrait en avant les bières La velue. L’objectif est de passer à 12 000 litres de bière par mois contre 4000 litres actuellement en déménageant afin de pouvoir placer de nouvelles cuves de fermentation de 2000 litres contre 1000 litres actuellement. De plus, on peut trouver la velue directement à la brasserie pour ceux qui souhaitent échanger avec Mickaël sur son produit mais aussi dans certaines caves et GMS. La renommée de la Velue étant faite, France Boisson la commercialisera aussi très bientôt. 

Si on veut goûter les bières La Velue, on commence par laquelle ?

Il existe une grande variété de bières La Velue telle que la Pale Ale, l’Amber Ale, la Wheat et bien d’autres encore. Il est évident que tout ceci n’est qu’une question de goût mais les bières ayant le plus de succès sont la Pale Ale et l’Amber Ale. Vous pouvez aussi vous laisser envoûter par la rafraîchissante Blackberry, une bière blanche fruitée sans sucre qui ravit même les personnes qui n’aiment pas les bières aromatisées, habituellement trop sucrées, et qui vous laissera apprécier le goût de la mûre sauvage.

Les bières proposées par la brasserie de la velue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.