Accueil » Articles » Nos bières ne sont pas véganes ?

Nos bières ne sont pas véganes ?

Vous avez déjà dû apercevoir ce logo sur plusieurs bouteilles de bières : la certification que celle-ci est végane. Il y a d’un côté le mouvement du véganisme qui s’étend et se normalise de plus en plus de nos jours et dire qu’un produit, quel qu’il soit, est végan, cela attire une nouvelle clientèle. D’un autre côté… c’est vrai, toutes les bières ne sont pas 100% véganes. Pourtant vous vous dites qu’une bière est composée d’eau, de houblon, de malt et de levure, c’est-à-dire, uniquement des ingrédients d’origine non animale. Et bien, vous auriez raison car ce n’est pas dans la composition qu’est le problème…

Que signifie ce label vegan ?

Quand un produit est labellisé vegan, c’est qu’il répond au cahier des charges d’un organisme certificateur et indépendant. Il y en a tout autour du monde et l’organisme qui s’occupe de la labellisation en France est Eve Vegan 

Agence française de certification végane EVE VEGAN®. 
Label valable à l’international.

Ces organismes contrôlent que les produits et matières utilisés sont des produits et matières premières issues de l’agriculture végétalienne (agriculture sans élevage) et qui n’est pas d’origine animale.

Et nos bières dans tout ça ?

Si le souci ne provient pas de la composition de la bière, il vient alors de la fabrication. Vous aviez sûrement déjà remarqué que certaines bières ont du dépôt au fond des bouteilles et d’autres non. Ce dépôt est en fait des résidus de levures. C’est légèrement amer mais ce n’est pas dangereux pour notre santé. 

Ce dépôt peut être évité avec une étape de clarification appelée le “collage”. Cette étape consiste à  introduire une substance (ici une protéine) qui va s’accrocher aux molécules flottant dans la bière afin de les extraire. Ces petits amas seront ensuite filtrés, bien plus facilement que si l’on avait pas utilisé cette méthode de collage. 

Et bien la protéine qui va être utilisée est de la vessie de poisson nommée ichtyocolle ou encore de la gélatine issue de la peau et des os de certains animaux, principalement les bovins.  La caséine, obtenue à partir d’une protéine de lait de vache est aussi utilisée, ainsi que l’albumine issue de sang d’animal. Mais n’ayez pas peur, ce sont des quantités infimes qui sont ensuite filtrées et dites-vous que les bières en gardent une légère trace. 

 Finalement, quelles bières sont véganes ?

Si à partir de maintenant, vous êtes dégoûté quant au fait qu’il y a des traces de vessie de poisson dans votre bière, je peux comprendre. Cependant, ce sont les bières industrielles qui utilisent le plus souvent ce procédé. Les bières artisanales de votre région ont peu de chance de l’utiliser. Et pour être sûr, fiez-vous au label vegan.

On ne peut pas vraiment savoir, à part si les brasseries ont le label vegan, si ce procédé est utilisé. Certaines brasseries, comme celle de la Guinness en 2016, ont renoncé à l’utilisation de produits d’origine animale pour leur brassage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.